J’attends Jupiter

Posted by on mar 23, 2017 in Catalogue

Continue

Liane, 21 ans, vient d’apprendre qu’elle était retenue pour passer le second tour d’un casting de télé réalité. Persuadée que sa vraie vie va enfin commencer, elle délite tout ce qui l’entoure pour embrasser ce grand chamboulement.

Liane, a 21-year-old girl, has just learnt that she was cast to be part of a reality TV show. Certain that her life will finally start, she burns everything surrounding her to embrace this long-awaited shake-up.

1

Informations

Titre original / Original Title : J’attends Jupiter

Société de production / Production Agency : Germaine Films

Réalisateur / Director : Agathe Riedinger

Langue / Language : Français (french)

Sous titres / Subtitles : Anglais (English)

Durée / Duration : 00 : 22 : 44

Genre / Film genre : Drame

Date de production / Production Date : 2017

Couleur / Color : √

Format sonore / Sound format : Stereo

 

Contacts

Distributeur / Distributor

The Wild Room 10 Rue Saint-Paul, 75004 Paris

Etiévant, Barthélémy Tel : + 33 (0)6 43 61 19 09

distribution@thewildroom.org

Note du réalisateur

Director’s note

J’attends Jupiter, est né d’un parallèle entre la vie des cocottes de la fin du 19e siècle en France et le parcours des starlettes de la téléréalité d’aujourd’hui. Les cocottes, ces femmes au destin rocambolesque, souvent nées misérables, devenaient des courtisanes richissimes, comme Liane de Pougy à qui j’emprunte son nom pour l’héroïne de J’attends Jupiter, à l’instar des starlettes de la téléréalité Nabilla ou Zahia, devenues riches, célèbres et courtisée grâce à la mise en scène de leur propre existence dans ces émissions télévisées. Avec ce film, j’ai voulu plonger dans l’intimité narcissique d’une jeune fille d’aujourd’hui bercée par l’illusion que sans célébrité la vie n’a aucune saveur.

Waiting for Jupiter was born out of a parallel inbetween the « cocottes » lives at the end of the 19th Century in France and the path of nowadays reality TV stars. The « cocottes » those women with an extraordinary fate, often born poor, used to become wealthy courtisans – like Liane de Pougy, from whom I borrow the name of Waiting for Jupiter’s Heroin- just like reality TV starlets, in France Nabilla, Zahia (or even Kim Kardashian), who became rich and famous thanks to the staging of their own lives in their shows. With this film, I wanted to dig deep into the narcissistic intimacy of a young woman nurtured by the illusion that a life without celebrity is a life without any flavor.

Biographie du réalisateur

Director’s Bio

Depuis plusieurs années, Agathe Riedinger construit un univers radical et décalé. Son premier long-métrage, Caligula, issu du film J’attends Jupiter est actuellement en développement.
Diplômée de l’ENSAD (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris), elle se lance en tant que directrice artistique et photographe. Lauréate d’un concours de scénario (en 2006), elle réalise un premier court métrage qui ancre son désir de cinéma et lui fait rencontrer le chef opérateur Alexandre Léglise, qui signe aujourd’hui l’image de J’attends Jupiter. Tout en continuant de collaborer à des scénario, elle expérimente différents types de narration à travers le clip, la publicité, le film de mode et réalise plusieurs séries de mini-films dont les influences sont souvent kitsch et surnaturelles, parfois un point vulgaires. Sans compromis et à volonté décoiffante.

Sa collaboration avec la productrice Elsa Rodde (Germaine Films) se poursuit aujourd’hui avec le développement de deux projets de longs métrages : Adieu Dolly Dear – Lauréat de la bourse Beaumarchais-SACD (2016) – et Caligula

For a few years now, Agathe Riedinger has been constructing a radical and quirky universe. Her first feature film, Caligula, stem from Waiting for Jupiter is currently in development.
After graduating from the ENSAD (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs), she started off as an artistic director and photographer. After winning a script award in 2006, she directed her first short film that rooted her desire make cinema and gave her the possibility to meet Alexandre Léglise, the DOP who worked on Waiting for Jupiter. While still collaborating on scripts, she experimented various narration types via videoclips, advertisements, fashion films and directed several mini-films series. Kitschy and supernatural, sometimes even a little vulgar, without compromise and deliberately edgy.

Her collaboration with Elsa Rodde (Germaine Films) the producer is carrying today with the development of two feature films prjects : Goodbye Dolly Dear – Beaumarchais/SACD awardee (2016) – and Caligula.


Tags: